Chien plage
Chien plage

Chat en fin de vie

Quand on accueille chez soi un animal de compagnie, on s’attend à devoir un jour lui dire adieu.

L’espérance de vie de nos amis félins peut les mener jusqu’à quinze ans, mais il arrive aussi qu’une maladie ou un accident nous en prive bien plus tôt.

Comment reconnaître et accompagner son chat en fin de vie ?

Le chat face à la vieillesse

Certains chats échappent aux maladies et aux accidents et parviennent gaillardement jusqu’à leurs 15 ans. Lorsque la vieillesse survient et que votre chat est en fin de vie, son attitude peut alors changer quelque peu. L’animal âgé a des difficultés à se mouvoir et à s’alimenter. Il bouge moins qu’autrefois, il est moins dynamique, voire passif. Son poil se fait plus terne. Il arrive que, se sentant faiblir, le chat recherche davantage de signes d’affection de la part de son propriétaire.

Tous ces signes peuvent vous alerter. Votre chat prend de l’âge et vous quittera bientôt.

Le chat en souffrance

Hélas, le chat en fin de vie n’est pas toujours le vieux matou que l’on espérait garder de longues années, jusqu’aux portes de la vieillesse. Il arrive qu’un accident ou une maladie écourte son espérance de vie. Dans ce genre de cas, le plus important est de détecter les signes de détresse et de souffrance. Ce n’est pas facile, car l’instinct est puissant chez un chat. Montrer sa faiblesse physique, c’est s’offrir en cible aux prédateurs.

Il existe cependant des indices. Le ronronnement du chat est en fin de vie autant un témoignage de bien-être que de douleur. Le comportement peut changer également : le chat se lave moins souvent, il s’isole, il est agressif, surtout quand on le manipule. Il a les oreilles tombantes et garde les yeux mi-clos. Soyez à l’affût de ces signaux si vous avez le moindre doute.

Accompagner son chat en fin de vie

Un chat qui meurt doucement de vieillesse, avec quelques difficultés et gênes mais sans souffrance ni anxiété, peut être soutenu par une médecine palliative. Il sera surtout important de protéger sa quiétude et de lui manifester de la tendresse s’il en réclame. Vous vivrez de beaux moments d’affection avec lui lors de ses derniers instants.

En revanche, s’il souffre, il faut peut-être envisager l’euthanasie. Choisir d’endormir un chat en fin de vie en sachant qu’il s’agit d’une décision irréversible est très difficile. Faites-vous conseiller par un vétérinaire qui vous aidera à mesurer les douleurs de votre animal. Vous pourrez décider en toute conscience de ce que vous êtes tous les deux capables de supporter par amour l’un pour l’autre.

chat en fin de vie