Accueil > Nos guides & nos conseils > Maladies et préventions > L’hypertension artérielle chez le chat : symptômes, causes et traitements
L’hypertension artérielle chez le chat : symptômes, causes et traitements
Maladies et préventions

L’hypertension artérielle chez le chat : symptômes, causes et traitements

L'hypertension artérielle chez le chat est un signe clinique à ne pas sous-estimer, car elle dissimule une maladie grave liée le plus souvent à la vieillesse. Pratiquement invisible, l'hypertension se dévoile uniquement quand les organes sont touchés. C'est pourquoi, il est essentiel de consulter un vétérinaire régulièrement pour assurer une prise en charge optimale. On vous dit tout sur les symptômes, les causes et les traitements du chat hypertendu et les actes préventifs.
Voir les autres articles

Quels sont les symptômes d’un chat qui souffre d’une hypertension artérielle ?

Quand les symptômes se manifestent, l’hypertension artérielle a déjà causé de sérieux dégâts aux organes. Le chat est fatigué, ne mange plus, refuse de jouer. Il perd du poids. Il vomit et boit beaucoup d’eau. Il semble désorienté et ne voit plus les obstacles sur son passage. Il miaule et a un comportement étrange. Il peut également faire ses besoins en dehors de la maison de toilette.

Si le maître observe ces signes cliniques chez son chat, il est important de prendre un rendez-vous chez le vétérinaire. Le praticien procède alors à une analyse de sang afin de contrôler les taux d’urée, de créatinine et les enzymes hépatiques, une échographie Doppler pour contrôler le flux sanguin dans les artères et à la mesure de la pression artérielle.

Il existe deux types d’hypertension artérielle. On dit qu’elle est “idiopathique” quand aucune cause n’est connue. Toutefois, ce cas est assez rare. Ou alors, elle est “secondaire” quand elle met en évidence une maladie sous-jacente.

Comment prendre la tension artérielle chez un chat ?

Tout comme chez l’Homme, il existe des valeurs normales chez le chat : PA systolique: 130-165 mmHg / PA diastolique: 80-120 mmHg / PA moyenne : 95-135 mmHg. Quand une pression artérielle systolique dépasse 160 de manière régulière, le chat est hypertendu.

L’équipement détient un brassard qui peut se placer à la patte du chat ou alors sur sa queue. Le vétérinaire procède à plusieurs mesures de la tension artérielle, car le stress est un facteur qui peut altérer les résultats.

Le “syndrome de la blouse blanche” ne touche pas uniquement les humains qui ruminent dans la salle d’attente : les animaux domestiques en souffrent aussi ! Le changement de lieu, les personnes inconnus, les bruits et les nouvelles odeurs sont des causes directes à la montée de l’anxiété.

Pourquoi un chat a de la tension ?

Il existe de nombreuses causes qui expliquent l’hypertension artérielle chez le petit félin. La plus fréquente est l’insuffisance rénale chronique, car elle touche la plupart des vieux chats. L’hyperthyroïdie est également une maladie qui augmente la pression artérielle de l’animal. Certaines pathologies cardiaques altèrent le bon fonctionnement du cœur et augmentent la pression dans les vaisseaux sanguins.
Les chats en surpoids ou obèses ont également plus de chance d’être hypertendus. Enfin, un environnement stressant favorise l’augmentation de la pression artérielle.

Quelles sont les conséquences de l’hypertension artérielle ?

L’hypertension artérielle peut induire de nombreux dommages aux différents organes du chat. Cela est du à la forte pression exercée par le sang. Les lésions aux yeux sont causées par un décollement de la rétine et des hémorragies de l’œil. D’autres conséquences sont également possibles avec des atteintes graves au cœur (dysfonctionnements cardiaques, hypertrophie cardiaque), au rein (problèmes de filtration) et au cerveau (convulsions, perte de l’équilibre et de la vision).

Comment soigner un chat hypertendu ?

Il est important de savoir que l’hypertension artérielle est uniquement un symptôme qui cache généralement une maladie sous-jacente, comme une insuffisance rénale chronique, une hyperthyroïdie ou une cardiomyopathie hypertrophique. C’est pourquoi, le vétérinaire doit procéder à des examens complémentaires (prise de sang et échographie). Le traitement principal intervient pour soigner la maladie du chat senior. Lors d’une hypertension artérielle systémique, le praticien prescrit également des médicaments antihypertenseurs.

La mise en place d’une alimentation diététique pour les chats insuffisants rénaux est souvent nécessaire. Les repas allégés en sel peuvent être également recommandés afin de faire baisser le taux de sodium. Il ne faut pas hésiter à demander des conseils nutritionnels à un vétérinaire. Les contrôles fréquents sont également de rigueur afin de surveiller son poids et d’accompagner l’animal dans sa maladie avec les traitements les plus adaptés en ajustant les dosages.

Comment prévenir l’hypertension artérielle chez le chat ?

Il est vivement recommandé de demander à un vétérinaire de réaliser la mesure de la tension artérielle dès que le chat est âgé de 7 ans. Ce dépistage intervient généralement lors du bilan de santé annuel. Il ne faut pas hésiter à demander au praticien s’il détient cet équipement, car de nombreux vétérinaires en sont dépourvus. Ce check-up contient également un fond d’œil et une prise de sang afin de vérifier tous les paramètres de santé.

L’alimentation du chat joue un rôle crucial dans la prévention contre l’hypertension artérielle. La bi-nutrition (croquettes et pâtées) permet de satisfaire ses besoins nutritionnels et de bien l’hydrater. Il convient de choisir des aliments de qualité adaptés à sa physiologie.

L’exercice physique par le biais de jouets et de jeux est aussi très important, car il permet de réduire le surpoids et l’apparition de maladies sous-jacentes comme le diabète sucré, les maladies cardiovasculaires et l’arthrose.

Enfin, il convient de lui offrir un environnement calme et apaisant tout au long de sa vie. Le territoire doit comporter tout ce dont il a besoin pour bien vivre et s’épanouir.

En conclusion, l’hypertension artérielle féline est un symptôme invisible qui masque généralement une maladie grave. Toutefois, certains signes cliniques associés peuvent mettre la puce à l’oreille au maître et déclencher une consultation vétérinaire en urgence. Pour réduire le risque d’avoir un chat hypertendu, la prévention est une alliée indispensable. À chaque bilan de santé, le professionnel de santé animale peut donner des conseils pratiques afin de repousser l’hypertension artérielle.


Cet article vous a été utile ?
OuiNon

Cela peut vous intéresser
Maladies et préventions
9 maladies les plus courantes chez le chat âgé
Lire l'article
Maladies et préventions
L’arthrose chez le chat : symptômes et traitements
Lire l'article