Se préparer

Mon chat est mort, que faire ?

Votre adorable boule de poils vient de vous quitter. Le décès d’un animal de compagnie est toujours une épreuve douloureuse. Que faire de son chat mort ? Une question qui se pose souvent dans l’urgence. Nous vous apportons les réponses pour simplifier vos démarches.

caresse chat

Voici l’ensemble des solutions s’offrant à vous pour répondre à la pénible question de la dépouille de votre félin.

Enterrer son chat dans son jardin : Est-ce possible en 2021 ?

La réglementation concernant l’inhumation des animaux de compagnie a évolué. Il n’est plus autorisé d’enterrer son chat dans son jardin ou en forêt. Les seules solutions autorisées sont :

  • la crémation,
  • l’équarrissage,
  • l’inhumation en cimetière animalier.

La crémation pour un chat

L’autre réponse à la question "Que faire de son chat mort ?" est la crémation proposée par Esthima.

Pour garder une présence de votre animal près de vous et honorer chaque jour sa mémoire, vous pouvez opter pour la crémation.

Il existe 3 prestations :

La crémation privée

L'incinération privée ou individuelle vous permet d’être présent au moment de la crémation de votre chat, puis d’en récupérer les cendres.

La crémation référence

La crémation référence vous permet de récupérer les cendres de votre chat mais vous n'assistez pas à la crémation. 

Cette solution funéraire vous permet de conserver les cendres de votre chat, chez vous dans une urne, ou les disperser dans un endroit chargé de souvenirs.

La crémation plurielle

La crémation de votre animal se fait avec d’autres animaux, dans le respect et la dignité. La restitution des cendres n’est donc pas possible. Elles seront déposées dans un site d’inhumation dédié et privé, conformément à la réglementation en vigueur.

Enterrer son chat dans un cimetière animalier

Contrairement à l’Angleterre, vous ne pouvez pas inhumer votre chat dans le caveau familial ou une tombe dont vous avez la concession.

Que faire de son chat mort dans ce cas ?

Vous pouvez enterrer votre chat en prenant une concession dans un des cimetières pour animaux existant en France.  C’est une solution, mais cela peut être compliqué par le fait que l’on ne trouve pas toujours ces lieux à proximité de son domicile.